Qui sommes-nous ?

La production des appareils elm.leblanc a lieu depuis son origine à Drancy,en région parisienne. La première usine est construite en 1963. Constamment modernisée et développée, celle-ci regroupera deux ateliers, l’un affecté aux opérations de préparations des sous-ensembles, l’autre abritant les chaines de montage et les bancs d’essais finaux. Elle passe rapidement d'un stage artisanal à un niveau industriel aux normes de qualité exigeantes.

QR Code
Marcel Leblanc, fondateur de la marque elm.leblanc

Le jeune Marcel Leblanc, 20 ans à peine, se lance dans la production artisanale de chauffe-eau instantané à gaz. Très rapidement grâce à la qualité de sa production, la réputation de ce nouveau système est faite et l’atelier paternel devient trop petit pour accueillir cette activité en plein essor. L’aventure entrepreneuriale passe alors du stade artisanal à sa première étape industrielle. Marcel Leblanc choisit comme nom de marque, un sigle formé de trois initiales : « e » pour Emile, son père, « l » pour Leblanc et « m » pour Marcel.

Intégration au Groupe Bosch

En 1996, elm.leblanc a intégré la Division Thermotechnique du Groupe Bosch, leader européen des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude, et une nouvelle ère commence. La gamme de produits a été entièrement repensée avec le lancement en 1997 d’une nouvelle gamme de chauffe-eau et chauffe-bains « Ondéa » produits dans l’une des usines du Groupe à Aveiro au Portugal. Puis en 1998, une nouvelle gamme de chaudières murales « Egalis » produites à Drancy fut lancée sur le marché, le pilotage de ces appareils s’effectuait déjà par la régulation numérique intégrale BOSCH HEATRONIC. La chaudière murale "Egalis" se verra d’ailleurs décerner par le ministère de l’environnement le « Décibel d’or » récompensant le modèle le plus silencieux du marché.

Une usine ultra-connectée pour une production 4.0

La digitalisation est désormais au cœur de la transformation de l’outil industriel d’elm.leblanc : synchronisation des opérateurs qui interviennent dans l’usine, équipements de fabrication connectés pour disposer de données permettant d’analyser et d’améliorer constamment les processus industriels, transparence des résultats pour favoriser l’efficacité et la collaboration entre les équipe via des écrans tactiles présentant des indicateurs en temps réel.

La data et l’optique pour contrôler la qualité

Toutes les données de tests sont systématiquement collectées en fin de chaîne afin d‘améliorer en permanence les processus et développer des tests prédictifs pour une meilleure robustesse des produits. Des systèmes d’inspection laser ou de détection optique sont par exemple intégrés sur les lignes de production.

Les robots collaboratifs ou cobots cohabitent avec les hommes

Conçus pour fonctionner de manière autonome, aux côtés des opérateurs avec toute la sécurité requise, ils ont pour tâche de déplacer les palettes des produits finis et de faciliter le quotidien des équipes en leur épargnant les tâches les plus pénibles et sans valeur ajoutée.

L’excellence industrielle

La vision de l’usine du futur associée à la maîtrise locale des savoir-faire correspondants, ont permis au site de production de Drancy de devenir Centre de Compétence Industrie 4.0 pour la division Bosch Thermotechnologie. Une dynamique collaborative soutenue par une forte culture digitale place plus que jamais l’innovation comme moteur de la croissance d’elm.leblanc.